Pourquoi je cours

Il y a quelques jours, une copine m’a posé la question suivante :  » Mais au fait, pourquoi tu cours ? «  Les réponses à cette question me paraissent évidentes mais je peux comprendre qu’une personne qui ne court pas puisse se la poser.  En effet, aux yeux de ceux qui ne pratiquent ni course à pied ni sport en règle générale, cette activité peut être perçue comme source de souffrance et de douleurs. Mais ça, c’est surtout au début. Quand on commence à y prendre goût, on ne peut plus s’en passer. Aujourd’hui, je cours 3 à 4 fois par semaine et reconnais que je ne peux plus vivre sans pratiquer la course à pied.

Quand j’ai débuté, je courrais dans le but de perdre du poids. J’en avais déjà perdu beaucoup depuis que je suivais des cours de fitness mais j’avais envie d’accélérer les choses. La course à pied m’a aidé à atteindre mon objectif puisque j’ai perdu 5 kilos depuis que je la pratique régulièrement. Aujourd’hui, je mesure 1, 73 m, pèse 58 kg et suis fière du chemin parcouru. En effet, je reviens de loin à cause d’un mode de vie anarchique mais j’en reparlerai ultérieurement …

Seulement, au fil des mois, je me suis surprise à aimer courir et maintenant que j’ai atteint mon objectif de poids, je continue de courir en me fixant de nouveaux objectifs.

Alors dans cet article, je vais essayer de vous expliquer les raisons qui me poussent à enfler régulièrement mes baskets !

Pour le côté pratique

Courir est l’activité qui me pose le moins de contraintes. Je peux courir à n’importe quel moment de la journée et dans n’importe quel endroit. En plus, je n’ai pas besoin de m’inscrire dans une salle et il suffit de se procurer une bonne paire de baskets et une brassière adaptée à la pratique de la course à pied. En revanche, je reconnais qu’en étant devenue accro, je craque pour les vêtements et objets techniques. Je me dis aussi que je me laisse tenter car je ne cours que depuis 6 mois. Ce n’est qu’une étape.

Pour rester en forme

En courant, je brûle des calories et tonifie mon corps car la course à pied sollicite un certain nombre de muscles. Au-delà des bienfaits physiques, cette activité me procure une sensation de bien-être pendant et après l’effort. Elle m’a aidée à retrouver confiance à une période où je ne croyais plus en moi. A la fin d’une sortie, je suis contente d’avoir persévéré et fière de constater que je progresse. J’ai aussi remarqué que je suis moins sujet au stress et à la fatigue.

Pour me dépasser

Au départ, je courrais pour perdre du poids. Ensuite, parce que ça me faisait du bien. Et puis assez rapidement, j’ai commencé à vouloir participer à des courses pour me challenger. Ma première course a eu lieu en septembre et j’en ai fait deux autres depuis. Je ne compte pas m’arrêter là car j’y ai pris goût : l’ambiance, l’envie de se dépasser, de faire mieux que la fois précédente etc. Même si j’ai pour objectif de faire des chronos convenables et de progresser, je ne peux pas dire que j’ai l’esprit de compétition. Je sais très bien que je ne serai pas une championne et cours avant tout pour le plaisir. Je ne me prends pas pour ce que je suis pas.

Pour booster ma vie de couple

Je n’avais pas cet objectif en tête quand j’ai décidé de me lancer dans la course à pied mais j’ai profité de cette activité pour partager encore plus de choses avec mon copain. Nous sommes tous les deux très actifs et s’entraîner et faire des compétitions ensemble sont l’occasion de partager des moments privilégiés. Nous avons aussi rapidement constaté qu’en étant complémentaires, nous progressions plus rapidement. Je pense d’ailleurs écrire un article sur les nombreux avantages que bénéficie un joggeur qui a un partenaire de course ( copain/copine, ami(e), frère/sœur etc. )

 

En somme, je répondrais que je cours tout simplement parce que j’aime ça. Quand je cours, je me sens libre et j’ai le sentiment que rien ne peut m’arrêter.

J’ajouterais aussi que les raisons qui nous poussent à courir varient d’un joggeur à l’autre. Mais je pense qu’on a beau donner toutes les raisons du monde aux personnes qui nous posent cette question, tant qu’elles ne courent pas, elles ne pourront pas comprendre. Alors la prochaine fois que vous discutez avec un non-runner qui vous pose la question, répondez plutôt avec le sourire :  » Et toi, pourquoi tu ne cours pas ?  » :D

Et si vous avez envie de répondre à cette question, n’hésitez pas à partager les raisons qui vous poussent à courir. Vos commentaires m’intéressent :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s