Rester motivé pour faire du sport en automne/hiver

C’est officiel ! Il CAILLE ! Dans les régions montagneuses, on peut se lever avec 2°C le matin et rentrer chez soi le soir avec une température très fraîche mais l’automne réserve encore quelques belles journées ensoleillées. Avec l’hiver qui approche, on va bientôt entrer dans la période où la peau va tirer, les lèvres se gercer. En effet, l’hiver arrive à grands pas et c’est plutôt difficile de rester motivé à faire du sport quand les journées sont de plus en plus courtes et de plus en plus froides. Du coup, certaines personnes font ce qu’ils appellent  » une pause hivernale « . Ils préfèrent arrêter de s’entraîner et attendre que la saison froide passe. Ils vont alors faire peu ou pas de sport, et résultats des courses pour eux à la fin de la saison :  du stockage de graisse et des kilos en plus sur la balance.

Mais sur Fitnesstory, la pause hivernale n’existe pas ! L’arrivée du froid n’est pas une excuse pour arrêter le sport. Parce que si vous arrêtez de vous entraîner pendant toute une saison, tous les résultats que vous aurez obtenus disparaîtront et vos efforts n’auront pas servi à grand-chose.

Alors, comment garder la motivation pour s’entraîner pendant les saisons les plus froides ?  Voici quelques conditions pour rester motivé peu importe les conditions météorologiques ! ( on ne va pas s’entraîner sous une pluie diluvienne non plus … c’est à nous de faire preuve de persévérance mais aussi de bon sens ).

Penser « long terme »

Dès novembre, il faut penser à l’épreuve du bikini du mois de juin. Ce n’est pas un mois avant l’été que vous allez avoir une silhouette tonique et des jambes galbées. C’est comme les partiels : ce n’est pas en travaillant la veille pour le lendemain que l’on obtient les meilleurs résultats mais en fournissant des efforts toute l’année. Alors si on veut être belle en maillot de bain l’été prochain, on continue de s’entraîner pendant la saison hivernale !

Se fixer de nouveaux objectifs

Les saisons les plus fraîches sont aussi l’occasion de se fixer de nouveaux objectifs. Beaucoup de courses officielles débutent en mars/avril. C’est l’opportunité de réfléchir et de s’inscrire à une course : un 10 km, un semi-marathon …  Cela laisse quelques mois pour s’entraîner. Pour ma part, je me suis déjà établie un planning pour le printemps prochain. Pour le mois de mars, j’aimerais participer aux Foulées de la Frat et au Cross des Sources. En Avril, je ne sais pas encore si je courrai le semi-marathon de Grenoble-Vizille mais si c’est le cas, le relais sera largement privilégié. Ce mois-ci sera certainement le démarrage d’une nouvelle année de running car en avril, 3 courses sont prévues dans mon agenda.

Bien s’équiper

Pendant cette période, on pense aussi à bien se protéger du froid. On couvre les extrémités : mains, oreilles et cou. Et on porte 2 couches de vêtements : un maillot à manches longues près du corps et une veste coupe vent. Au niveau du bas, je porte un legging long près du corps mais les plus « warriors » d’entre nous continueront de courir en short.

Les journées qui raccourcissent, surtout depuis le passage à l’heure d’hiver, constituent souvent un frein à la pratique de la course à pied en extérieur. Il est clair que les coureurs habitant en ville sont plus avantagés parce que les parcs et avenues sont éclairés. Mais si comme moi, vous n’habitez pas dans un environnement urbain, vous pouvez courir en pleine nature avec une lampe frontale. Je n’ai pas encore investi dans cet achat mais comme mon anniversaire approche, c’est l’occasion ou jamais ! ( il y a Noel aussi mais ma wishlist est déjà complète ! )

Cette idée m’est venue lorsque j’ai vu des gens courir dans le parc en face de chez moi avec des lampes frontales. Certaines éclairaient aussi bien que les phares d’une voiture ! Et les équipements ont fait de réels progrès depuis quelques années puisqu’on trouve désormais pour une cinquantaine d’euros, des lampes frontales légères, efficaces en éclairage et avec une bonne autonomie.

Garder une alimentation saine 

C’est le challenge de la saison ! Quand il fait froid, on n’a qu’une idée en tête pour égayer nos soirées :  manger une bonne raclette avec ses amis ! Ce serait bête de s’en priver mais on ne fait pas non plus dans l’excès. En hiver, on a tendance à plus se lâcher : les plats sont plus gras, les quantités plus importantes … Et je ne vous parle pas des fêtes de fin d’année ! On peut s’autoriser des écarts sinon on ne pourra pas supporter mais on y va mollo parce que plus on mange des sucreries, des plats gras … et plus on en redemande ! L’hiver, c’est aussi l’occasion des soupes et des potages alors on ne zappe pas les légumes de saison. Notre corps nous dira merci !

Penser à récupérer

L’hiver, on a tendance à dormir plus et je n’échappe pas à la règle. J’essaie de me coucher plus tôt et de moins sortir en semaine. De cette manière, je suis en meilleure forme pour faire du sport aussi régulièrement que pendant la belle saison.

Je m’octroie aussi des séances de cocooning. Les saisons les plus fraîches de l’année sont l’occasion de retourner au hammam entre copines, de s’offrir un massage dans un spa. Ces moments me permettent de mieux récupérer entre mes séances de fitness et de course à pied. Je dors mieux et ressens moins la fatigue.

Et vous, que faîtes-vous pour rester motivés ? 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s