Test de la balance « Fitbit Aria »

Test, balance WiFi Aria de Fitbit

Beaucoup de tests de la balance Fitbit Aria ont déjà été réalisés sur internet et j’ai quand même eu l’occasion de m’en procurer un exemplaire.

Dans un packaging très « Apple », on découvre un très beau produit, avec de belles lignes, une dalle en verre d’apparence robuste, un écran rétro éclairé lumineux ( mais un peu petit ) et une forme très moderne.

J’ai la bonne surprise de découvrir que les piles sont incluses alors, c’est parti pour l’installation ! Il suffit de la brancher une première fois sur un ordinateur connecté au Wi-fi de la maison et de se rendre sur le site de Fitbit (https://www.fitbit.com/ ) et de télécharger une petite application à installer sur l’ordinateur.

Quelques étapes permettent d’enregistrer la configuration Wifi dans la balance et de vérifier que la connexion est bien active. C’est tout !

La balance est alors prête à l’utilisation. Un jeu d’enfant et c’est tant mieux ! Il ne reste plus qu’à créer son profil sur le site de Fitbit, rentrer ses informations ( taille, sexe, âge ) et on peut suivre en temps réel la progression de son poids depuis le tableau de bord.

Elle indique évidemment notre poids mais contrairement aux balance classiques, elle détermine aussi notre pourcentage de graisse en faisant la distinction entre masse grasse et masse maigre ( les muscles, l’ossature et l’eau corporelle ), et calcule notre IMC. Pour cela, le plateau de verre contient des éléctrodes qui envoient un signal de faible intensité à travers notre corps pour mesurer notre composition corporelle.

Aria parvient à mémoriser 8 personnes et indique l’utilisateur en affichant ses initiales. Il est aussi possible de s’en servir de façon anonyme, enregistré sous l’appellation « Guest ».

On peut également se fixer des objectifs et suivre ses progrès car Aria affiche notre historique avec nos mesures et un graphique montrant nos éventuels progrès accomplis. On est alors récompensé, non pas par un chocolat, mais par l’obtention de badges qu’on peut joyeusement partager sur Facebook ou Twitter. Personne ne nous y oblige, en général, le gens se fichent de notre poids mais à titre personnel, ça peut être motivant.

Mon avis sur la balance Aria

Je n’arrivais plus à me contenter d’une balance qui ne faisait qu’indiquer mon poids. J’avais envie d’en savoir plus alors quand ma vieille balance a rendu l’âme, j’en ai profité pour innover. Il existe beaucoup de techniques qui permettent de se faire une idée sur sa masse graisseuse mais elles sont trop contraignantes et manquent de précision. Par curiosité, j’avais mesuré mon tour de taille avec un mètre ruban mais le résultat obtenu ne m’éclairait pas davantage sur ma composition corporelle. En clair, je voulais des résultats concrets et facilement interprétables et c’est ce que j’ai pu enfin obtenir en utilisant la balance Fitbit Aria. Pour une fainéante comme moi qui n’a pas envie de se perdre dans les calculs et qui souhaite gagner du temps, c’est parfait : il suffit de monter sur la balance et les graphiques interprètent les résultats à notre place ! 

Par contre, la précision et la simplicité ont un prix. Aria coûte tout de même 120 euros. C’est onéreux pour une balance. J’ai profité de mes réductions accumulées et de ma date d’anniversaire approchant pour me la procurer mais il est clair que tous les budgets ne peuvent pas se permettre d’investir une telle somme dans un objet qui est certes intéressant mais pas indispensable. En effet, si vous n’avez pas pour habitude de suivre votre poids de près, n’êtes pas sportives ou ne faîtes pas de régime, je vous conseille d’acheter une balance classique qui fait le strict minimum et qui est forcément beaucoup moins chère.

En résumé, c’est un produit de bonne facture, élégant, fiable et moderne. Il nous permet de faire un bilan précis sur notre poids pour établir un plan d’action approprié. Les données affichées peuvent motiver certaines à poursuivre leurs efforts et d’autres à se mettre au sport pour atteindre l’objectif qu’elles se sont fixées. Pour ma part, j’ai constaté que j’avais dramatisé ma situation. Je considère que j’ai encore un peu de progrès à faire mais que ce n’est pas aussi catastrophique que je l’avais imaginé.

N’hésitez à partager vos avis sur les balances connectées ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s